Auteur du livre Et toi, grand-mère, en quoi tu crois ? Florence Bosviel nous a accordé quelques minutes pour parler d’elle et de son livre.

Lire chrétien : Qui êtes-vous ?
Je suis mariée, mère de 4 enfants, j’ai 77 ans. Je suis psychologue de formation puis j’ai basculé vers une carrière journalistique au ministère de la culture puis chez Bayard Presse où nous avions une revue qui parlait des choses de la foi dans des termes grands public. L’idée était d’être moderne, juste et vrai ! J’ai fait ça pendant 8 ans. J’ai toujours eu le goût de transmettre et la question de la transmission de ma foi, notamment en famille, a toujours eu une grande importance pour moi. Dans cette dynamique j’ai toujours voulu garder du temps pour m’y consacrer par la catéchèse des petits, des ados, l’accompagnements de catéchumènes, et encore aujourd’hui dans le mouvement Alpha où j’interviens régulièrement. Cette attention particulière traçait un peu ce chemin vers mon livre qui sort aujourd’hui [interview réalisée le 9 mars 2018].

Lire chrétien : Comment vous est venue cette idée de questions réponse avec vos petits-enfants 
Nous avions avec mes petits-enfants de nombreuses discussions à propos de la foi mais nous avions bien du mal à les finir et plus les années passent plus ils partent à l’étranger. J’ai ressenti le besoin d’aller plus loin qu’une conversation ponctuelle et je voulais qu’ils m’interrogent et me poussent ! Chacun de mes petits-enfants se positionne différemment face à l’Église et face à la foi : du plus réticent au plus engagé. Mais j’avais aussi remarqué que plusieurs d’entre eux prenaient de la distance vis-à-vis de la foi. Voilà pourquoi j’ai insisté pour que le titre soit : Et toi, grand-mère, en quoi tu crois ? et non pas Dis, grand-mère… ; se sont eux qui m’interrogent ! Je voulais que ce soit aussi accessible que possible tout en sachant qu’un mystère comme la Trinité, par exemple, n’est pas évidant. Un dogme doit être vécu, et ne pas rester lettre morte. Il y a donc toujours une part de recherche personnelle jamais terminée.

Lire chrétien : Comment s’est déroulée cette aventure ?
Mon idée ayant murie, j’ai envoyé un mail à tous mes petits-enfants leur demandant de me poser toutes les questions qu’ils voulaient sur la foi. Tous m’ont interrogé, les plus âgés ont pu jouer le jeu jusqu’au bout – c’était plus simple pour eux – ils ont réagi à mes réponses et cela a permis de faire éclore d’autres questions ou des besoins de précisions.
Sur un plan temporel, j’ai rendu mon manuscrit mi-janvier sachant que j’avais commencé l’envoi des mails au printemps 2017. Ce fut donc un travail assez court mais intense !

Lire chrétien : Et vous, votre foi ?
Je suis tombée dans la marmite toute petite mais à partir d’un moment cette question m’est venue : « pourquoi a-t-on la foi ? ». Comme réponse j’ai dû m’engager personnellement dans la foi, le doute fait partie du chemin et les zones d’ombres nous permettent d’aller chercher un peu plus loin pour répondre à nos questionnements.

Lire chrétien : Trouviez-vous important de parler en « je » dans ce livre ?
Oui parce que je ne parle pas comme théologienne mais je pense que chaque chrétien devrait pouvoir enrichir les autres en parlant de son chemin de foi. J’ai vécu avec ma foi chrétienne et chaque jour je veux témoigner.
Je ne l’avais pas fait dans mon précédent livre et je l’ai regretté ! De plus, mes petits-enfants m’interrogent, c’est un échange avec eux, donc le « je » est venu naturellement.

Lire chrétien : Quelle formation avez-vous eu ?
J’ai beaucoup lu et partagé. De plus j’ai fait des rencontres extraordinaires de prêtres et de groupes de réflexion. Dans un groupe vous êtes obligé de partager, c’est ainsi que vous avancez et si quelque chose est obscure cela peut être éclairé par les autres. J’ai toujours eu envie d’aller chercher soit dans notre entourage soit dans les lectures une réponse à mes questions.

Lire chrétien : Dans votre livre les exemples prennent une grande place, pourquoi ?
J’ai voulu essayer de traduire dans du concret, de coller au réel. De cette façon la prise de conscience est plus rapide car ce ne sont plus que des mots, ils ont une relation avec la vie. La foi c’est une personne, Jésus-Christ, à rencontrer sur le mode de la confiance (à la fois réciproque et infinie). La foi colle au réel et permet de savoir qui est Dieu et vers quoi il nous mène. Les images ou comparaisons que j’ai utilisé permettent ce parallèle avec des situations concrètes de la vie, c’est un langage !
Mes petits-enfants s’impliquent dans leurs études, puis dans leur travail professionnel où ils feront de la formation continue, mais on ne pense pas à ce type de formation sur le plan de la foi, or c’est essentiel. Je prends cette image dans mon livre : ne pas entretenir sa foi ne nous empêche pas de grandir en âge et en taille mais si la foi en est restée à l’enfance, essaie de mettre un pull taillé pour un enfant ! Ça ne colle plus…

Merci à notre auteur d’avoir pris ce temps avec nous. Dès demain vous découvrirez la critique du livre qui vient de paraître aux Éditions du Cerf !

Commentaires Facebook

One Comment

  1. Pingback: Et toi, grand-mère, en quoi tu crois ? | Lire chrétien

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.