Une histoire qui mêle passion, persécutions, vie spirituelle et histoire du monde ; terrible et magnifique vous y serez emporté.

Note : * * * * *
Difficulté : * *

Auteur :

Fr. Jacques Mourad

Éditions :

L’Emmanuel

Paru en :

29 mai 2018

Nombre de pages :

224 pages

Présentation de l’éditeur :
Le 21 mai 2015, Jacques Mourad, moine et prêtre syriaque originaire d’Alep, est enlevé par Daech. Il restera cinq mois aux mains de ses ravisseurs. Son récit magnifique nous fait découvrir la vie des chrétiens d’Orient, le conflit en Syrie, la réalité de Daech, mais aussi la manière dont nous, occidentaux, pouvons oeuvrer pour la paix, ici et maintenant.
Le récit d’un homme pour qui la foi, l’espérance et l’amour seront toujours les plus forts.

Dans cet ouvrage « Abouna » Jacques ou père Jacques nous livre un témoignage. Cependant si nous en restions à cette dimension nous aurions oublié le cri. C’est un témoignage criant car lui-même, le père Jacques est un témoin criant. 

Un témoin qui a dans la vie du monde et des autres une place un peu particulière puisqu’il est prêtre catholique. Au fur et à mesure de ces pages j’ai pu voir combien le célibat parfois aride lui a permis de s’orienter tout entier vers le Christ et donc vers ceux qui avait besoin de lui. Ils avaient besoins du Christ et le Fils de Dieu leur a donné le père Jacques.

Dans cet ouvrage il nous partage sa vie en captivité, ses doutes, ses douleurs mais aussi sa prière qui comme un lien a eu raison de ses fragilités. Non pas qu’il n’en ait plus mais le monde voyait dans ce prêtre le roc sur lequel Dieu bâtit sa maison. Le père Jacques nous apprend aussi à apprendre de l’autre, notamment des musulmans qu’il a dû apprendre à connaître. Comment vivre avec celui qui vous persécute…? 

Aujourd’hui alors que je finis ce livre cette question naît en moi : « Et moi que puis-je faire pour la paix, qu’est-ce qui est en mes possibilités ? »

Cette lecture m’a emporté de deux manières. Tout d’abord dans ce désert syrien où vivre seul ne peut être une option où l’entraide doit être la norme. Mais j’ai été aussi emporté par ce témoin souffrant et cette vie donnée sans volonté de la reprendre. 

En vous plongeant dans cet ouvrage vous ne pourrez plus vous arrêter…
Bonne lecture à chacun.

L’auteur :
Jacques Mourad
s’est confié à Amaury Guillem, directeur de RCF Aix-Marseille, auteur de Ceux du 11ème étage (Cerf 2014).

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.