Dix gestes qui ont marqué l’histoire


Une intéressante et originale approche de cette nouvelle figure de sainteté : « Saint Paul VI, priez pour nous ! »

Note : * * * *
Difficultés : * *

Auteur : Michel Cool
Editeur : SALVATOR
Paru en : septembre 2018
Nombre de pages : 186 pages

Résumé
Canonisé par François en octobre 2018, Paul VI est pour beaucoup le pape oublié ou le pape ignoré. Pourtant, quarante ans après sa mort, la messe qu’il a instaurée, le concile Vatican II qu’il a conduit et mis en oeuvre, et l’encyclique Humanae vitae qu’il a promulguée, défraient toujours la chronique. Pourquoi méjugeons-nous tant Paul VI, le pape le plus francophile que l’Église ait donné ? Pourquoi l’aimons-nous si peu ? Pourquoi l’aimons-nous si mal ? demande Michel Cool. De ce pape humble, dont Jean-Paul II salua la « figure gigantesque », l’auteur a retenu dix gestes. Par leur prophétisme, ils ont marqué l’histoire et aéré profondément l’Église. D’un air qu’on respire encore. En prime, dans ce livre : vingt prières du nouveau saint, souvent inédites en français.  

Michel Cool nous propose là un court et percutant essai, visant essentiellement à présenter et à défendre la figure du pape Saint Paul VI en tant que prophète. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’une biographie, car la vie du pontife n’est pas envisagée ici de manière linéaire et chronologique. L’auteur tente plutôt de nous brosser un portrait spirituel et humain de l’homme, si souvent incompris de son vivant, que l’Eglise a porté sur les autels en octobre dernier. Et si cet homme est malheureusement trop souvent ramené aux violentes polémiques et aux profonds bouleversements qu’a connu le catholicisme durant son pontificat, force est de constater qu’une vraie lumière et une réelle profondeur émane de cette remarquable figure.

Homme à la santé fragile qui aurait été fait pour être moine, l’humble Giovanni Battista Montini eut pourtant la force de moderniser radicalement la papauté et l’Eglise par des décisions révolutionnaires pour l’époque. Il fut le premier pape à voyager autant, et le premier depuis Saint Pierre à fouler le sol de sa terre sainte, lors de son célèbre pèlerinage de 1964. Homme de paix et de réconciliation, il oeuvra particulièrement à l’unité des chrétiens notamment à travers ses rencontres avec le patriarche Athénagoras.

Traversant à la fin de son pontificat de terribles épreuves – à cause de la crise que traversait l’Eglise et les attaques personnelles dont il était l’objet (notamment sur sa prétendue homosexualité) – il fut en particulier durement touché par la mort de son ami l’homme d’Etat Aldo Moro, dont l’enlèvement et l’assassinat bouleversèrent toute l’Italie, et firent sortir le pape de sa réserve habituelle. Meurtri et affaibli, Saint Paul VI acheva pourtant le cours de son pèlerinage terrestre dans la plus grande dignité, et sans jamais se départir de son indéfectible foi. Ne serait-ce que pour cela, il est encore une inspiration pour les hommes d’aujourd’hui, et nous pouvons avec confiance lui demander d’intercéder pour nous.

Pour toutes ces raisons, je recommande vivement la lecture de l’ouvrage de Michel Cool, court et agréable à lire. Les prières écrites par Saint Paul VI, à la fin du livre, sont particulièrement belles et émouvantes, et gagneraient à être davantage connues et diffusées largement.

Auteur :
Michel Cool, éditeur, écrivain et chroniqueur littéraire du « Jour du Seigneur » sur France 2, est l’auteur de nombreux ouvrages sur le catholicisme. Son dernier livre paru aux Éditions Salvator, en 2017, est De quoi avons-nous peur ? Désarmons-nous !

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.