Joseph Jacoub nous plonge, par son ouvrage, dans l’histoire chrétienne du Moyen-Orient et nous fait découvrir quelques secrets que certains voudraient supprimer de la mémoire collective.

Note : * * * *
Difficulté : * *

Auteur :Joseph Yacoub
Éditions :Salvator
SortieJanvier 2018
Nombre de pages224 pages


Résumé de l’éditeur :
Aujourd’hui, les chrétiens d’Orient sont menacés. Alors que notre monde est fait de diversité ethnique, culturelle, linguistique et religieuse, le Moyen-Orient se vide de cette richesse et se prive d’un apport essentiel pour favoriser la compréhension entre les groupes et les minorités. Mais pourquoi en est-on arrivé là ? Comment cette diversité a-t-elle été gérée, voire malmenée dans le monde arabe ? Que dire d’un tel drame ?

À travers des rappels historiques indispensables, Joseph Yacoubcible deux menaces principales. Dans sa volonté d’arabisation à outrance, le nationalisme arabe, fût-il laïcisant, s’est montré par choix idéologique peu respectueux des chrétiens, comme on l’a vu en Syrie et en Irak. À cela s’est ajoutée la montée d’un islam radical et violent, dont les nouvelles formes atteignent l’Occident même. Face à cette tragédie qui rappelle à maints égards le génocide de 1915, qui toucha Assyro-Chaldéens-Syriaques et Arméniens, il s’agit tout à la fois de comprendre et de suggérer quelques pistes concrètes en termes d’alternative pour que survive ce christianisme autochtone et apostolique, fortement enraciné et universel, riche de culture et de modernité.


Quand j’ai commencé ce livre, ce qui m’a marqué c’est l’angle d’attaque utilisé par l’auteur. Joseph Jacoub nous fait dans un premier temps un cours d’histoire. Mes découvertes furent nombreuses concernant des pays que l’on étudie peu dans nos cours d’histoire traditionnels que ce soit au lycée ou encore au séminaire. J’ai véritablement découvert des pays, leur histoire commune et comment ils ont évolué en fonction du temps.

Il est vrai que l’auteur met en relief que ces pays, dont par exemple l’Assyrie, est cité de nombreuses fois dans la Bible et dont le peuple est bien plus vieux que l’ère chrétienne.

Dans la partie suivante l’auteur regarde les traces que laisse les paysages ou que l’on découvre lors de fouilles archéologiques. Les nombreuses traces qui laissent penser que ces pays, aujourd’hui à majorité musulmane étaient bels et bien chrétiens. Des traces qui montrent aussi le martyr de l’Église d’Orient par les persécutions des IVème et Vème siècle.

Mais l’histoire de ces peuples martyrs ne s’arrête pas là puisqu’aujourd’hui encore, en orient des chrétiens sont tués pour leur foi. L’auteur n’a pas peur de le dire et c’est fort de ses recherches poussées qu’il nous fait découvrir un peuple, une culture effacée par un islam radical et des martyrs qui encore aujourd’hui font rougir la terre d’Asie centrale.

J’ai beaucoup aimé lire ce livre qui m’a instruit sur ces peuples que je ne connaissais pas. Je le conseille à tous ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur ces chrétiens souvent oubliés.

Bonne lecture !

L’auteur :
Joseph Yacoub
, né en Syrie en 1944, est d’origine assyro-chaldéene. Professeur honoraire à l’Université catholique de Lyon, il y a enseigné les sciences politiques et a été le premier titulaire de la chaire UNESCO « Mémoire, cultures et interculturalité ». Il a publié de nombreux ouvrages et a reçu en 2016, avec son épouse Claire, le prix académique de l’Oeuvre d’Orient pour Oubliés de tous (Cerf, 2015). Son livre Qui s’en souviendra ? (Cerf, 2014) a été traduit en langue anglaise.

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.