Tout s’apprend, même prendre la parole ! Un message doit provoquer une réaction dans l’auditoire. Voici des techniques d’homélies et de prises de parole.

Note : * * *
Difficulté : * *

Auteur :Didier Mellière
Editeur :Salvator
Paru en :octobre 2018
Nombre de pages :336 pages

Résumé de l’éditeur

Ce guide est destiné aux prédicateurs, prêtres, diacres et séminaristes, ainsi qu’aux laïcs missionnés pour l’accompagnement des funérailles ou les baptêmes, mariages, assemblées dominicales en absence de prêtres… Il aidera aussi les lecteurs liturgiques et tous les chrétiens appelés à témoigner en public. Les attentes sont immenses et nos charismes inégaux. La sainteté, la volonté de transmettre et les connaissances ne suffisent pas. Nos intonations et notre « non-verbal » peuvent aussi bien attirer au Christ et à l’Église qu’en éloigner. Or chacun peut progresser en s’exerçant avec une méthode et des conseils adaptés.
L’auteur propose trente exercices pour perfectionner sa communication orale. Objectif : gagner en facilité de préparation et en assurance, se donner les meilleures chances de toucher les intelligences et les coeurs, et amplifier chez les auditeurs l’envie d’écouter, de comprendre et de mémoriser.
Il parait indispensable d’apprendre à parler en public. L’ouvrage de Didier Mellière veut nous donner des pistes pour que la prise de parole soit le plus efficace possible. Au delà d’un constat l’auteur propose une véritable méthode.

Dans une première partie l’auteur explique le pourquoi d’un tel ouvrage et donc de la nécessité d’une technique pour cet exercice difficile et indispensable ! Il s’adresse ici principalement aux prêtres mais aussi à tous les chrétiens qui sont amenés à prendre la parole devant une assemblée comme par exemple lors de funérailles. Dans une seconde partie il expose les clés d’une bonne prise de parole efficace. En effet le tout n’étant pas de prendre la parole, mais bien que les personnes qui écoutent en retiennent quelque chose. Dans la partie suivant, Didier Mellière propose des exercices simples suivant l’acronyme ACCMA (dont vous découvrirez la signification en lisant !). Pour finir l’auteur reprend les autres prises de paroles dans un contexte chrétien (funérailles notamment).

L’idée est donc, vous l’aurez peut-être compris, de mettre en place dans nos prises de paroles un certain professionnalisme. L’auteur prend des techniques utilisées dans les entreprises ou par des avocats par exemple pour les appliquer aux prises de parole d’un prêtre ou d’un laïc. Une prise de parole c’est plus que seulement dire un message, c’est passer et inscrire ce message au coeur de l’auditoire. Pour cela il fait toucher les coeurs, les intelligences et donc d’une certaine manière rejoindre ceux qui écoutent dans leur vie.

Ce n’est pas toujours simple, mais ça mérite d’être essayé !

L’auteur

Didier Mellière a été, durant plus de trente ans, chirurgien et professeur de chirurgie dans un grand centre hospitalo-universitaire d’Île-de-France. Très à l’écoute de ses patients et de ses élèves, il a aussi contribué à plusieurs améliorations de la formation des médecins et des chirurgiens. Puis il a coordonné pendant dix ans le Service d’optimisation des homélies qui a aidé gratuitement un grand nombre de prédicateurs à améliorer leur communication orale.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.