Une citadelle, une vie, des luttes => quelle méthode ? Le père Cariot nous livre la « Théorie du château » pour nous aider à lutter contre l’ennemi (le mal).

Note : * * * * *
Difficulté : * *

Résumé de l’éditeur

À partir de l’image d’une ville fortifiée et des différents éléments qui la composent (le château et ses salles, la ferme, l’église), le père Guy-Emmanuel Cariot propose une méthode très simple pour identifier les lieux de souffrance et de péché dans sa vie, et comment obtenir la libération. Cette méthode très concrète de combat spirituel est le fruit de l’accompagnement spirituel de l’auteur auprès de personnes en souffrance qui viennent le solliciter en tant qu’exorciste diocésain : elle s’adresse bien évidemment à ceux qui pensent être victimes – à tort ou à raison – des attaques du Tentateur, mais plus largement à tout chrétien qui prend au sérieux sa vie spirituelle en général et le combat spirituel en particulier. Le père Cariot fait le tour de notre vie humaine et spirituelle à travers la visite métaphorique des grandes pièces du château et des bâtisses de la ville : la ferme (notre vie professionnelle), le salon (nos relations familiales et sociales), le réfectoire (lieu des plaisirs mais aussi des addictions), la chambre (lieu de l’intimité conjugale, de la sexualité et du repos), la salle des cartes (les grandes décisions de notre vie), le théâtre (l’imaginaire, les souvenirs), l’église (la vie spirituelle), et décrit les dérèglements de chaque lieu envahi par la souffrance, le péché et les attaques ordinaires de l’Adversaire. Puis il livre une méthode concrète pour libérer chaque lieu de vie et partir à la reconquête de son château intérieur.

Fermer les yeux !

Fermez les yeux et imaginez votre vie, votre âme comme un château. Prenez ce temps, ce temps de visualiser la vie, les lieux, le nécessaire et l’accessoire. Prenez le temps de prendre le temps d’une visite !

Un château fortifié à fortifier

« Vois mes ennemis si nombreux, la haine violente qu’ils me portent. Garde mon âme, délivre-moi ; je m’abrite en toi : épargne-moi la honte. »

Psaume 24, 19-20.

Le père Guy-Emmanuel Cariot fait entrer le lecteur dans ce château, cette ville fortifiée de l’âme. Pourquoi ? Cette Citadelle imprenable doit lutter constamment contre un ennemi discret, parfois invisible. La citadelle c’est notre âme, notre vie qui sans relâche est en guerre contre le mal.

Une guerre => un remède

Pour nous aider dans cette guerre – le terme est à la mode – l’abbé Cariot montre que le Christ est arrivé bien avant nous et surtout qu’il vainc le mal. Il lutte avec nous. Très concrètement cela prend la forme d’une méthode simple qui part d’une théorie : « La théorie du château ».

L’auteur par cette méthode possède 9 étapes – que je vous laisse découvrir. 9 étapes qui permettront avec des actions simples de combattre, de vaincre l’ennemi qui vient.

Entre écriture et histoire

Le père Cariot ne nous raconte pas une histoire, il nous fait vivre cette histoire ! « Je » suis au centre de cette méthode, de cette théorie qui veut ouvrir le coeur de chacun, l’orienter vers le Christ Jésus.

Par des mots simples et une écriture agréable il réussit à nous pousser à agir. 9 étapes est-ce vraiment trop difficile ?

Bon carême !



Ici en format numérique

Pour une fois en complément je vous conseille grandement cet autre ouvrage :

L’auteur :

Le Père Guy-Emmanuel Cariot est le recteur de la basilique Saint-Denys d’Argenteuil et prêtre exorciste du diocèse de Pontoise. Conseiller religieux national des Scouts et Guides d’Europe, il a une grande expérience de l’accompagnement spirituel.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.