Hymne à l’amour en passant par la mort ! Emmanuel Godo emmène son lecteur dans une réflexion rafraichissante sur la place de l’amour dans nos vies. Voir la mort mais aller plus loin, et comprendre que l’amour est toujours vainqueur.

Note : * * * *
Difficulté : * *

Auteur :Emmanuel Godo
Éditions :Salvator
Paru en :janvier 2021
Nombre de pages :142 pages 

Résumé de l’éditeur :

Ce livre d’Emmanuel Godo évoque l’amour et la mort. Ils sont les deux feux de notre vie. Il n’est pas un instant de notre existence où nous ne nous demandions : est-ce que j’aime assez ? Est-ce que j’aime comme il faut ? Ces questions sont liées à la mort. Tant que nous ne les avons pas éclaircies, nous sommes tenaillés par l’angoisse de la mort. Notre plus grande peur est en effet de quitter ce monde sans avoir rempli notre cœur du plein amour. Car lui seul, nous en avons l’intuition, est capable de vaincre la mort. Cet ouvrage au style ailé nous introduit dans la bibliothèque et le musée personnels de l’auteur, mais aussi dans le terroir charnel de ses blessures et extases intimes. Il est le troisième volume d’une trilogie comprenant déjà Ne fuis pas ta tristesse (Salvator, 2017) et Mais quel visage a ta joie ? (Salvator, 2019).

4ème de couverture

Mort ou amour ?

Si vous ne cherchez qu’à lire des ouvrages qui vous serviront, passez votre chemin. Dans ce petit opuscule Emmanuel Godo se livre plus qu’au cours de ses précédentes publications. Tout en écrivant des passages autobiographiques et d’autres issus de ses réflexions personnelles, l’auteur garde sa plume poétique ! On entre ainsi dans son quotidien, dans ses souvenirs personnels et familiaux. Il nous emmène d’un pas fleuri – par ses mots et ses images – au cœur de la vie.

Le titre de l’ouvrage tire son origine du chemin de vérité que fait l’auteur. Si certains de ses chapitres commencent autour du sujet de la mort, il montre comment l’amour est toujours vainqueur. 

Un bel hymne à l’amour.

L’auteur réussit le pari d’un hymne à l’amour tout en y distillant des souvenirs personnels et ses coups de cœur poétiques, musicaux. Liée à l’amour, la beauté – et pas seulement du texte – est mise en exergue : beauté de la nature, beauté des personnes, beauté qui dépasse les yeux qui ne voient pas.

Cette lecture a été un bon rafraichissement. Facile à lire, l’ouvrage mérite qu’on le prenne et le reprenne par petites touches. La courte longueur de chaque chapitre est une invitation à y revenir sans cesse. 3ème opus d’une trilogie, ce livre d’Emmanuel Godo se lit aussi bien comme une suite des précédents que seul.

Bonne lecture !

La mort ? Non l’amour



15 €

L’auteur :

Emmanuel Godo, né en 1965, est agrégé de lettres, docteur ès lettres et professeur de littérature en classes préparatoires au lycée Henri-IV à Paris. Il a écrit plusieurs essais centrés sur les rapports entre des écrivains (Hugo, Sartre, Huysmans, Claudel, Nerval, Musset et Bloy) et l’expérience intérieure, en particulier la spiritualité. En 2018 il publia chez Gallimard son premier recueil de poèmes, Je n’ai jamais voyagé. Il est aussi l’auteur, en 2017, chez Salvator, de Ne fuis pas ta tristesse.

Commentaires Facebook
close

Ne loupez pas une sortie !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Partager :