Société

Journal de mes oreilles – Zoé Besmond de Senneville

Dans un récit autobiographique, Zoé livre son « journal des oreilles ». Perdant l’ouïe jeune elle commence à écrire son journal. Découvrez-en la première partie pleine de colère et d’espoir…

Note : * * * *
Difficulté : * *

Auteur : Zoé Besmond de Senneville
Éditions : Flammarion
Paru en : mars 2021
Nombre de pages :170 pages

Résumé de l’éditeur

En ce moment, c’est calme dans mes oreilles. Le silence du confinement leur sied bien. Pas de sollicitation ou sursollicitation. Pas de tentative d’attraper des mots au milieu d’un groupe ici et là. Pas de constant brouhaha de la rue, de la circulation, pas de peur de ne pas entendre la prochaine phrase. Pas de lecture labiale non plus. Et pas d’appareils. »

Le jour de ses vingt-cinq ans, les oreilles de Zoé font leur première crise, que la jeune comédienne assimile à une otite. Très vite, les maux s’accentuent, les acouphènes arrivent. Et le diagnostic tombe : otospongiose bilatérale cochléaire. Comme Beethoven. C’est le début d’une bataille et d’une acceptation. Avec grâce, joie, lyrisme, Zoé raconte, cherche à guérir, et s’interroge.

4ème de couverture

Mots et lettres, une bataille.

Et si les mots, les lettres n’étaient dit, vécu et ressenti que par votre odorat, votre touché, votre vue, votre goût ? Et si abandonné à soi-même, en vous-même, trouver la sortie était une bataille de tous les jours ?

Zoé c’est la vie. L’ouvrage de Zoé Besmond de Senneville est une plongée en apnée dans un monde que je ne connais pas, celui du silence non pas voulu mais subis. Silence subis qui se transforme à certains moment en une recherche de ce silence. Qu’est-ce qu’un son lorsque je ne peux plus vraiment entendre ? Lorsque je refuse de voir les sons s’éloigner ?

Colères et fatigue.

Zoé c’est la vie. Elle nous livre son expérience, sa colère, ses découvertes, ses fatigues. Cette jeune fille pleine de vie me pousse dans ce monde que je ne peux pas imaginer. Son parcours est certainement semblable à beaucoup d’autres qui perdant l’ouïe, ou la capacité d’un autre sens, ne comprennent, ne veulent comprendre ce qui arrive.

Jésus caché

L’auteur de ce petit ouvrage plein de vie, mais aussi plein de colère, se bat pour sortir la tête de l’eau dans laquelle cette perte l’étouffe. Et même si elle ne parle pas de foi en Jésus Christ, même si ses expériences spirituelles sont loin des miennes, j’y vois en bien des moments l’emprunte de Jésus Ressuscité Sauveur. Vous me direz sûrement que c’est une déformation professionnelle – un prêtre doit pouvoir voir l’action de Dieu – peut-être, peut-être pas.

Zoé c’est la vie, c’est la colère, c’est le combat. Et si les mots n’était plus ouïs mais sentis, touchés, vus et goûtés ?

L’auteur :

Zoé Besmond de Senneville est une jeune actrice française née à Paris. Elle est aussi poétesse et modèle d’art.

Commentaires Facebook
close

Ne loupez pas une sortie !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Prêtre du #diocèse #Beauvais @catho60. Encore en étude jusqu'en 2021 en théologie morale. Avant d'entrer au séminaire pour @catho60 j'ai fait mes études à @UniLaSalle_fr école d'ingénieur agricole dont je suis diplômé. Ce blog est né car lors de ma formation au séminaire certains professeurs m'ont demandé de m'exercer à écrire et développer une pensée. De plus j'ai trouvé ce moyen car il peut m'être utile et être utile à d'autres et cela m'oblige à lire ! Mon article préféré : https://lirechretien.fr/2015/05/01/comment-jai-vu-dieu-a-loeuvre-dans-la-maladie-de-mon-frere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.