Identité chrétienne,  Société

La présidentielle en 3 livre !

Aller voter c’est toujours s’engager d’une manière ou d’une autre. Mais pour voter il faut au paravent discerner quel candidat sort du lot et s’engage dans le bon sens. Ces trois ouvrages offrent un panel intéressant et des méthodes très différentes.

Dieu ? Au fond à droite – Iacopo Scaramuzzi

Note :

Auteur :
Iacopo Scaramuzzi

Note : 4 sur 5.

Éditions : Salvator

Difficulté :

Sortie :
20 janvier 2022

Note : 2 sur 5.

Nbre de pages : 152

Résumé de l’éditeur :

En l’espace de quelques années, le populisme de droite a gagné du terrain dans des pays très éloignés géographiquement et historiquement les uns des autres. Les protagonistes sont des hommes politiques personnellement indifférents à la religion, mais qui se sont soudainement mis à utiliser les symboles, le langage et les rituels du christianisme de manière ostentatoire et peu scrupuleuse. 

Le journaliste Iacopo Scaramuzzi s’est appuyé, pour mener son enquête, sur les études universitaires internationales les plus récentes et sur des entretiens avec les experts les plus chevronnés. Son travail nous permet de mieux comprendre les ressorts de ce populisme qui se fonde sur deux matrices : la récession qui a suivi la crise économique de 2008 et la crise migratoire de 2015. 

Dans ce contexte, les leaders charismatiques, à grand renfort de références chrétiennes, apparaissent comme des sauveurs d’une civilisation en perdition. En réalité, ils ne font de la foi chrétienne qu’un marqueur identitaire, l’instrumentalisant à des fins politiques. Traduit de l’italien par Muriel Lanchard.

4ème de couverture

La droite de Dieu ?

Devant la croissance indéniable dans le monde occidental des populismes Iacopo Scaramuzzi cherche des explications. Auteur italien, il part de la situation de son pays et montre comment Matheo Salvini utilise à des fins politiques les symboles religieux. Chose intéressante car cela réveille de nombreuses personnes endormies qui vont se porter aux urnes. Mais l’auteur ne reste pas sur l’Italie, passant l’Atlantique l’exemple des États-Unis est sans conteste impossible à éviter.

Cette stratégie mélange sans scrupule, mais aussi avec une certaine improvisation, les dernières découvertes du marketing politique et les icônes du xxe siècle.

Dieu ? Au fond à droite, Iacopo Scaramuzzi, Salvator, 2022, p.7.

Les extrêmes pour discerner ?

L’auteur ne cherche pas à diaboliser l’un ou l’autre mais montre de manière assez convaincante comment le christianisme ne peut aller dans ce sens de l’histoire. Dans les premières pages de l’ouvrage c’est l’exemple du pape François qui est mis en avant. Plus loin se sont des cardinaux qui sont cités pour aborder la vie en Christ ou encore l’universalité de l’Église. L’ouvrage pointe les défis et les limites que pourraient porter un « national-catholicisme ». Bien entendu ce n’est pas l’objet central du livre mais ce point me semble important en ces jours où le repli sur soi est tentant et où le manque de vision nous pousse à regarder nos pieds (analyse personnelle).

On constate d’ailleurs en France que des candidats, comme Orban l’a fait, utilisent les Écritures voire les réécrivent pour s’en servir. C’est la complexité et la tendance d’un christianisme de façade – qui perd le Christ, l’Église et l’Écriture. 

La peur et la réflexion.

Pour nous, en France, l’auteur pointe du doigt la peur de l’Islam. Il constate et non à tort que la poussée identitaire française prend notamment racine dans les lois notamment portées par le président Hollande. Après les grandes manifestations de 2013, se voyant mis à la marge et non écoutés, d’après lui, les catholiques ont été tentés par ces extrêmes jusqu’alors évitées.

L’analyse de l’auteur est intéressante. Il plante le décor et permet de mettre en garde sur de nombreux points. J’ai quand même gardé de la distance avec certains de ses propos mais la pensée de l’auteur aidera sans doute à voir d’un peu plus haut !

Achetez sur Laprocure.com

ACHETEZ SUR LAPROCURE.COM

L’auteur :

Iacopo Scaramuzzi est un journaliste italien qui a vécu aux États-Unis, en Allemagne ou encore à Bruxelles. Installé aujourd’hui en Italie, il couvre l’actualité vaticane pour différents médias : l’agence de presse Askanews, mais aussi La Stampa, Famiglia Cristiana, Jesus, Gli Asini et Katholiek Nieuwsblad. Il est l’auteur d’un ouvrage sur le pontificat du pape François : Tango vaticano (Edizioni dell’Asino, 2015).


Découvrez la Doctrine sociale de l’Église avant d’aller voter – Fr. Jean-Benoît Rauscher, op

Note :

Auteur :
Fr. Jean-Benoît Rauscher, op

Note : 5 sur 5.

Éditions : Cerf

Difficulté :

Sortie :
03 mars 2022

Note : 2 sur 5.

Nbre de pages : 282

Résumé de l’éditeur :

Travail, argent, immigration, solidarité, écologie, guerre…

Que savons-nous de la Doctrine sociale de l’Église ? Percevons-nous l’actualité de son message ? Qu’en faisons-nous en pratique ?

À partir d’un exposé clair et de larges extraits de textes fondamentaux, ce livre nous montre combien elle s’avère, plus que jamais, d’une totale actualité.

C’est une invitation à se positionner et à s’interroger sur des sujets aussi divers que le capitalisme, les institutions internationales, la vie politique.

C’est un manuel pour comprendre comment l’Église s’est levée contre des injustices du monde contemporain et continue à le faire.

De bout en bout concret et pragmatique, Jacques-Benoît Rauscher nous invite à puiser dans cet héritage des outils renouvelés afin d’agir dans le monde.

Une invitation à explorer un aspect trop méconnu de la grande Tradition chrétienne. Un trésor de sagesse active à la veille de grandes échéances électorales.

4ème de couverture

L’idée ? Discerner

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu entre les mains un ouvrage avec une aussi bonne méthode. Frère Jacques-Benoît Rauscher, dominicain, choisit de faire de son livre non pas une explication de ce qu’est la Doctrine Sociale de l’Église (DSE) mais veut la faire vivre.

Avant toute chose il cherche à donner une définition de la DSE en partant de ceux qui la nourrissent : les papes. En premier Léon XIII et son encyclique Rerum novarum puis ses successeurs jusqu’à Jean-Paul II qui actualise cette définition. Ces précisions historiques permettront aux chrétiens de se situer et de comprendre ce que c’est. L’auteur rappelle bien que ce ne sont pas un ensemble de règles – bien qu’il y en ait – mais que c’est une base pour réfléchir la vie chrétienne, la vie cheminant avec le Christ.

Les 6 chapitres ont chacun leur thématique propre :

  • 1.      La guerre et la notion de dignité humaine
  • 2.      L’argent, l’économie et la notion de bien commun
  • 3.      Les migrants et la notion de solidarité
  • 4.      Le travail et le principe de subsidiarité
  • 5.      L’écologie : tout est lié !
  • 6.      L’engagement politique

La méthode de l’auteur

La méthodologie est claire : apporter des éléments de réflexion, faire lire quelques extraits de textes du magistère – des papes surtout –, permettre à chacun de réfléchir et de se faire son opinion sur le sujet. Les objectifs sont annoncés dès le commencement du chapitre, par exemple pour le chapitre qui aborde la guerre :

       « Dans ce chapitre vous apprendrez :

  • L’évolution de la position de la Doctrine Sociale de l’Église sur la guerre et la violence
  • La confiance que l’Église place dans les institutions internationales
  • Une des quatre grandes notions de la Doctrine Sociale de l’Église : la dignité »

Ces objectifs sont toujours accompagnés de questions pour stimuler l’envie de réfléchir et de lire le chapitre. Les réponses sont données dans le chapitre et de manière condensée à la fin de l’ouvrage. Chaque chapitre est divisé en sous-titre qui permettent de creuser et de susciter un questionnement. Accompagné d’extraits choisis de textes du magistère, cette démarche est faite pour interroger, des questions sont même proposées à travailler seul ou en groupe. Il y a même de la place pour quelques notes personnelles.

Et le fond alors ?

Comme vous l’aurez compris je suis tout à fait emballé par le principe et la méthodologie que déploie le dominicain. Sur le fond j’aime beaucoup aussi. Les extraits de textes sont vraiment un atout qui remplit les deux objectifs de l’auteur : faire découvrir la Doctrine Sociale de l’Église et se faire un avis pour aller voter.

Au-delà du vote qui s’approche, l’ouvrage pourra être utile pour se plonger doucement mais sûrement dans la Doctrine Sociale de l’Église.

Achetez sur Laprocure.com

ACHETEZ SUR LAPROCURE.COM

L’auteur

Dominicain, agrégé de sciences économiques et sociales, docteur en sociologie, Jacques-Benoît Rauscher travaille actuellement à l’université de Fribourg où il a enseigné la Doctrine sociale de l’Église et prépare un doctorat en théologie morale.


L’Espérance ne déçoit pas – Conférence des évêques de France

Note :

Auteur :
Conférence des évêques de France

Note : 5 sur 5.

Éditions :
Bayard, Cerf, MAME

Difficulté :

Sortie :
janvier 2022

Note : 2.5 sur 5.

Nbre de pages : 61

Dans cet ouvrage très court, les évêques français donnent des pistes pour les élections qui approchent. Tout comme l’ouvrage précédent ils ne veulent pas dire pour qui voter mais au contraire incitent au vote. D’ailleurs ils incitent quelque soit le vote : pour un candidat, blanc ou nul.

Discerner pour voter

Le contexte décrit est assez juste. Bon nombre de français sont perdus car cette campagne ne voit ressortir que peu de têtes et peu de propositions. Mais les évêques attirent notre attention de chrétien sur quelques points sur lesquels nous devons nous positionner clairement. Ils abordent aussi bien l’accueil des migrants que la bioéthique.

Ils veulent que soit promue la belle devise française, sans qu’elle ne reste simplement sur quelques murs. Dans ce mouvement ils incitent chacun à comprendre “les religions [comme] une chance pour notre société en quête de sens.

Cet ouvrage veut aider à discerner certains enjeux qu’ils jugent bon de rappeler aux catholiques mais aussi à tous les chrétiens et à toute personne de bonne volonté.

Achetez sur Laprocure.com

ACHETEZ SUR LAPROCURE.COM

Bonne lectures !

Commentaires Facebook
close

Ne loupez pas une sortie !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Prêtre du #diocèse #Beauvais @catho60. Encore en étude jusqu'en 2021 en théologie morale. Avant d'entrer au séminaire pour @catho60 j'ai fait mes études à @UniLaSalle_fr école d'ingénieur agricole dont je suis diplômé. Ce blog est né car lors de ma formation au séminaire certains professeurs m'ont demandé de m'exercer à écrire et développer une pensée. De plus j'ai trouvé ce moyen car il peut m'être utile et être utile à d'autres et cela m'oblige à lire ! Mon article préféré : https://lirechretien.fr/2015/05/01/comment-jai-vu-dieu-a-loeuvre-dans-la-maladie-de-mon-frere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.