Cet article se veut être un simple témoignage de ce que j’ai vécu il y a quelques années lorsque mon frère jumeau est tombé malade. Je crois avoir décelé au coeur de ces difficultés la présence de Dieu.

      Tout commença donc un dimanche matin où j’ai appris que mon frère était à l’hôpital suite à un problème durant la nuit. En quelques heures il est devenu paraplégique suite à une malformation de naissance située entre l’os de la colonne vertébrale et la moelle épinière. Je ne veux pas vous raconter en détails jours après jours son histoire mais je souhaite montrer la présence de Dieu au coeur de cette difficulté.

   On se réveille tout a changé, le monde pourtant continu de tourner même si pour soi tout s’arrête. Il y aura certainement un avant et un après mais à ce moment très précis, au début, on ne voit que l’avant, on oublie l’après ou plutôt les larmes brouillent notre vue. Qui ne remettrait pas en question le Dieu Tout-Puissant? Puis la vie doit reprendre son cours, on retourne au travail, on se laisse absorber par ses tâches quotidiennes pour essayer de ne plus penser. En parallèle on s’entoure, on prévient nos proches, nos amis, on passe un cap que l’on voudrait déjà fini. On voudrait qu’il ne soit pas là et pourtant, chaque minute nous rappelle à lui. Où est Dieu? Que fait-il? Pourquoi moi? Questions légitimes certes que jamais je n’ai entendu de sa bouche. Il avait décider de lutter, il n’était pas seul, il y avait ses amis, sa famille mais aussi nos prières qui chaque jour l’aidèrent à tenir. Combien d’heures de prières ont été faites pour lui, aucune idée des centaines, par des gens que l’on connaissait et certains que jamais nous n’avions vu. La prière est une force immense que seul le Ressuscité nous offre. Dans cette chaine de prière, comment ne pas voir l’oeuvre de Dieu! L’homme n’est que plus fort lorsqu’il est uni.

Après une quinzaine de jours à l’hôpital, à Paris, remplis de mille visites d’amis, d’examen, etc. il fut admis en centre de rééducation non plus dans la capitale mais à Bouffémont dans le Val d’Oise. Par mon frère j’y ai vraiment vu la présence de Dieu pour nous, je m’explique. A Paris il avait plein de visites et nous nous étions dit que peut-être le Val d’Oise serait plus compliqué pour nos amis de s’y rendre. Nous avions tout faux, il est resté un an dans ce centre et tous les soirs il dinait avec quelqu’un de différent, un ami ou de la famille qui prenait du temps pour lui, qui faisait un détour, qui faisait l’aller/retour pour lui. Ces amitiés je ne doute pas qu’elles tissent des liens encore plus fort. J’ai vu aussi grandir ces amitiés, certaines se renforcer. Et comme je l’ai dit plus haut ce n’est pas sur le coup que j’ai vu l’oeuvre de Dieu dans ces petites choses. Mais c’est mis bout à bout et avec du recul que je m’en rends compte de plus en plus, Dieu a toujours été présent pour nous, pour lui et comme Il ne fait rien seul tous nous nous sommes mobilisés. Je crois que l’on peut le dire, d’un point de vue des amitiés cette année là fut particulièrement riche, Dieu a nous et l’a comblé! Pour moi, comment ne pas voir l’action de Dieu dans ces moments, dans ces présences, Cette présence? Moi je Le vois et vous?

   Je ne dis pas que la vie était idyllique et parfaite tous les jours mais je voudrais aussi concentrer mon attention pendant quelques instants sur son courage et sa force. Tenir un an, il ne peut pas y avoir que les amitiés qui aident mais aussi une certaine force de caractère! Je l’ai admiré pour son courage et sa détermination chaque jour qui l’ont poussé à repousser les limites pour aller mieux ; ça ne pouvait aller que mieux. Pour moi les prières c’est notamment là qu’elles aident. Dieu n’est pas sourd même si nous parfois nous sommes aveugles aux signes qu’Il nous donne. Sa force il l’a tiré de lui mais pas seulement j’en suis sûr Dieu aide, porte et donne sa force à ceux qui la demande et à ceux pour qui on la demande.

Aujourd’hui il n’est pas totalement guérit, mais je le crois heureux et enrichit de cette expérience certes difficile mais riche. Voilà comment moi j’ai vu Dieu à l’oeuvre dans la maladie de mon frère.

 

[contextly_auto_sidebar id= »RymRhE5ZDgT0H3J3RQC976Szg8Sy9BfX »]

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.