Rien que l’amour, repères pour le martyre qui vient. Étonnant et époustouflant ce livre nous emporte dans les recoins d’un lieu que nous ne connaissons que trop peu dans la foi chrétienne et qui pourtant nous est présenté quasi quotidiennement dans les médias : le Martyre.

Note : * * * * *

Difficulté : * *

 

L’auteur dans ce livre se livre. On le sent à chaque page ou presque, il nous donne sa vision du chrétien emprunt de philosophie.

On commence son livre et l’on veut, dans les premières pages s’arrêter. L’avant-propos est dur et surtout il insiste sur la peur, la présence du mal partout. Il est partout et certains ont voulu le caché ; aujourd’hui il est au grand jour. Difficile donc de commencer dans une telle ambiance Rien que pour l’amour. Son premier chapitre est un constat à grande échelle – un tiers de l’ouvrage. Il y montre à la fois la folie de l’homme qui nous entoure et la beauté du chrétien qui se donne car il s’est reçu de Dieu. Il y parle de la vocation du chrétien, de ce qui entoure dans notre monde le chrétien. Il cherche, il trouve, il ouvre à une autre vision : le Christ don suprême d’un Dieu fait homme mort lui-même sur la Croix.

Les trois chapitres qui suivent sont également à découvrir la guerre, la soumission et le martyre. Tout mène pour lui au martyre, au témoignage de la foi. Il s’interroge, nous interroge la guerre est-elle indispensable à la paix ? et comment en sortir ? Le chapitre qui parle du martyre chrétien est magnifique. Martin Steffens a réussi à allier philosophie, spiritualité chrétienne et beauté de l’écriture tout en ne négligeant pas le sens profond du témoignage chrétien dans l’horreur du martyre et des persécutions.

Mon avis :

Cela fait plaisir de voir combien on peut parler du martyre de manière si belle. Le contexte qu’il pose avant y participe bien entendu mais cela ne lui retire rien de sa beauté. Il faut donc dépasser les premières pages pour se laisser ensuite absorber par cet élan d’amour.
J’y suis sensible, vous le serez sûrement. Comment voir le martyre et comment voir tous ces martyrs qui eux vont jusqu’à donner leur vie pour leur foi au Christ qui les a déjà sauvés.
C’est un ouvrage très court que j’ai lu en quelques heures de plus il est facile à lire.
Il parle de lui, de son ressenti et de sa réflexion éclairée par sa foi.
Très bel ouvrage, à lire.

Citations:

« Le chrétien n’est donc pas quelqu’un qui a, abstraitement, renoncé à sa battre, mais qui entend ne pas se perdre dans de faux combats… » p.57

« Notre vie n’a de sens qu’indexée à la Vie éternelle près du Seigneur, cette vie promise à ceux qui, n’ayant pas tenu à leur vie, l’ont pleinement reçu d’un Autre. » p.68

Steffens Martin, Rien, que l’amour. Repères pour le martyre qui vient, Paris, Salvator, 2015, (90 p.).

Acheter_sur_La_Procure

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.