Dieu au coeur de nos entreprises ? Que faire ? Quelle place et quelle parole l’Eglise peut-elle apporter  au milieu de ce monde qui évolue sans cesse ?


Note : * * * * 
Difficulté : * * *

Auteur :Thomas Jauffret
Éditions :Salvator
Paru en :Septembre 2018 
Nombre de pages :200 pages

Résumé de l’éditeur :           
L’émergence de nouveaux outils technologiques a provoqué dans le monde du travail un choc sans précédent depuis la révolution industrielle. Sur ce bouleversement qui secoue hommes et entreprises, la doctrine sociale de l’Église et ses textes fondateurs (Rerum novarum, Quadragesimo anno…) ont-ils quelque chose à dire ? Managers et leaders chrétiens prennent-ils la mesure des mutations à venir ? Faut-il craindre des manières d’agir ou des modèles économiques qui bousculent nos habitudes ? Pour Thomas Jauffret, il n’y a pas à céder à de telles frilosités. Car loin d’être dépassée, la doctrine sociale de l’Église contient tous les éléments pour accompagner cette révolution et répondre à ces défis inédits. Mieux, les nouveaux géants de la technologie mettent en place des organisations aux ressemblances parfois étonnantes avec les principes de la doctrine sociale, comme les notions de bien commun ou de subsidiarité. Les chrétiens peuvent s’en inspirer et les « christianiser », pour éviter que ces structures ne soient sources de souffrance et de précarité, au service du seul profit. Un appel pour tous les chrétiens à se saisir de cette révolution pour apporter leur contribution à la transformation du monde, en particulier celui du travail et de l’entreprise.  

Le titre de l’ouvrage nous indique déjà une partie du sujet et peut susciter en nous un questionnement : « Comment mettre Dieu au cœur du monde, au cœur de la vie, au cœur de l’entreprise ? ». L’auteur divise son propos en quatre parties :

  1. Tout homme a une vocation et une place dans le monde, dans la société et donc dans sa vie professionnelle.
  2. La doctrine sociale de l’Église et le magistère (les grands textes de l’Église) sont une source immense, riche et belle de ce que veulent nous dire l’Église et le Christ de la vie en société, et donc de la vie en entreprise.
  3. L’Église a un potentiel car elle l’a déjà fait ! Un petit parcours historique de la richesse et du dynamisme de l’Église notamment autour du monachisme.
  4. Quelques exemples plus concrets de mise en pratique « où nous sommes appelés à imaginer des options » (p.141).

Dans cet ouvrage on voit bien que l’auteur, Thomas Jauffret connaît bien son sujet. Il parcourt avec une même aisance doctrine sociale de l’Église, derniers textes du magistères (notamment les papes Benoît XVI et François) et le monde de l’entreprise ainsi que ses défis actuels.

J’ai bien apprécié cette lecture car elle m’a permis de comprendre certains enjeux liés aux nouvelles technologies en entreprise, elle m’a également confirmé dans le fait que l’Église a toute sa place dans les débats actuels. Ces débats qu’ils soient sur la bioéthique ou l’éthique d’entreprise habitent notre monde et à cela s’ajoute – comme le précise l’auteur – une recherche de spiritualité de plus en plus forte, d’un bien-être qui prend toute la place.

Je conseille cette lecture notamment à ceux qui souhaitent se poser des questions et avoir quelques pistes de réponses quant à la vie en entreprise et à la place de la parole de l’Église dans le monde d’aujourd’hui.

L’auteur :
Thomas Jauffret, 39 ans, diplômé de Dauphine, a évolué dans des structures de conseil et d’investissement. Il est spécialiste de la doctrine sociale de l’Église et a été directeur des programmes du Zermatt Summit. Il a par ailleurs cofondé le magazine Boussole. 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.