Benoît XVI et le Pape François se sont exprimés sur les affaires de pédophilie et plus généralement sur les abus dans l’Église. Sont ici réunis une sélection de textes et discours de nos deux derniers papes.


Note :
 * * * * *
Difficulté : * *

Auteur :Pape François et Benoît XVI
Éditions :Artège
Paru en :Janvier 2020
Nombre de pages :140 pages 

Résumé de l’éditeur :

La terrible crise des abus sexuels qui secoue l’Église catholique a entraîné de la part des deux derniers papes une réaction qui n’est que le commencement d’un long travail de prise de conscience et de mesure de défense des plus faibles.

Le pape François et le pape émérite Benoît XVI, bien qu’ayant une approche différente des causes de ce phénomène, dénoncent d’une seule voix, celle de Pierre, une tragédie qui ne peut et ne doit pas rester cachée, identifiant les causes et les soins nécessaires.

On trouvera dans ce livre la longue analyse historique de Benoît XVI, ainsi que le Motu proprio du pape François Vos Estis Lux Mundi qui donne une indication précise des mesures concrètes qui ont été adoptées pour éradiquer ce fléau.

140 petites pages

Les éditions Artège ont eu l’intelligence de ce petit ouvrage. 140 pages ce n’est pas long mais l’éditeur a fait de ce livre un demain possible. Reprenant les grands textes de Benoît XVI puis du pape François à propos des abus dans l’Église, Artège met à notre disposition une belle sélection. 

Benoît XVI

Le premier texte proposé est de Benoît XVI, initialement publié en allemand pour les prêtres de Bavière. Il permet au lecteur de comprendre comment l’Église en est arrivée là mais aussi comment elle a réagi. Le pape émérite ne se lance pas dans une justification de son pontificat mais pointe les dérives issues de situations ambigües puis les conséquences qu’elles ont eu sur la société et sur la vie des prêtres. En guise de conclusion il pose la question au lecteur « Que devons-nous faire[1] ? » Le texte suivant est l’une de ses lettres les plus importantes : celle adressée à l’Église d’Irlande.

Pape François

La sélection concernant le pape François est également restreinte à deux textes. Le premier est sa Lettre au peuple de Dieu et le second est son discours prononcé à la clôture du sommet sur la protection des mineurs. Dans ces deux textes le pape François rappelle la responsabilité de tout le peuple de Dieu. La nécessité d’un engagement personnel et communautaire n’est plus une option et doit s’accompagner d’une volonté courageuse pour la reconstruction de l’Église. Il insiste sur le Christ souffrant avec le corps et sur la nécessité de l’écoute au sein de l’Église et particulièrement avec les victimes d’abus.

En annexe apparait le Motu proprio du pape François. Riche d’informations il est difficile de la lire, cela reste un texte de droit !

Deux papes, deux styles

Les deux papes n’écrivent pas de la même manière, ça n’aura échappé à personne ! Ils sont complémentaires. Le choix des textes permet au lecteur – croyant ou non – de comprendre les enjeux à la fois pour les victimes et pour l’Église : enjeux psychologiques, enjeux de foi, enjeux de crédibilité. 

Je remercie l’éditeur qui en a eu l’idée. Il met en valeur non pas une crise mais un affrontement. Un affrontement qui veut sortir l’Église d’une crise qui balaye les personnes et les mène à l’incroyance.

Les auteurs :
Souverain pontife de 2005 à 2013, le pape émérite Benoît XVI a été le premier à prendre des mesures radicales sur la question de la pédophilie dans l’Église. Son successeur le pape François a amplifié ces premières mesures.


[1] Benoît XVI et Pape François, Ne faites pas de mal à un seul de ces enfants, Paris, Artège, 2020, p. 51.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.