Dans un écrit clair et concis Jean-François Noel revient sur la parole de l’Église sur les questions de sexualité, de rapport au corps et sur le plaisir.

Note : * * * *
Difficulté : * *

Auteur :P. Jean-François Noel
Éditions :Salvator
Paru en :novembre 2019
Nombre de pages :196 pages 

Résumé de l’éditeur :
« Seigneur, tous mes désirs sont devant toi » : l’auteur du Psaume n’hésite pas à placer ces mots forts dans sa prière. Et pourtant, la récente révélation des abus sexuels le révèle tristement : l’Église catholique se montre le plus souvent sidérée, peureuse face à la question du désir, du sexe et du plaisir. Davantage, explique ici le prêtre et psychanalyste Jean-François Noel, elle se comporte à la manière d’un adolescent qui découvre avec effroi la réalité de la sexualité.

Comment expliquer autrement sa réticence vis-à-vis des sciences humaines, sa manière de proposer des solutions supposées « spirituelles » à des crises qui relèvent d’un autre ordre, sa tendance même à se focaliser plus sur les pervers que d’avoir le souci des victimes ?

Il est donc urgent pour l’Église de changer son regard sur le sexuel pour dépasser cet effet de peur et de sidération. Car si cette dimension est intégrée de manière positive, elle contribue à l’épanouissement de la personne. Comme l’écrit l’auteur en citant la Genèse : « ”L’homme quittera son père et sa mère.” Le sexuel génital est ce qui nous pousse à aller vers l’autre, à l’extérieur, sans quoi nous resterions bloqués dans une dépendance à notre famille qui, pour avoir été salutaire dans notre enfance, peut devenir mortelle. »

Plaisir et désir dans l’Église ?

Plaisir et désir sont-ils interdits dans l’Église ? Peut-elle en parler ? Peut-on même y penser ? Jean-François Noel prêtre et psychanalyste revient sur la mécompréhension et la mauvaise expression de l’Église vis-à-vis du corps et de ses désirs. Il aborde l’épineuse question de la parole de l’Église en ces temps où elle voit en son sein le mal être mis au jour. Comment peut-elle encore parler et reprendre les mots de Paul VI qui décrivait l’Église « experte en humanité » ?

Bible et psychanalyse.

Le père Noel utilise de nombreux exemples tirés de la Bible et de son expérience de psychanalyste qui permettent au lecteur de comprendre de manière simple et éclairé sa pensée et le déroulement de son argumentation. 

Mais le cœur de son ouvrage n’est pas là. Il distingue cinq types de sexualité avec lesquels nous sommes tous – quel que soit notre état de vie – obligé d’équilibrer : la sexualité fondamentale, fantasmatique, pulsionnelle, idéale et génitale.

Question de plaisir !

Son approche sans détour de la sexualité mais aussi de tout le rapport au sexuel qu’il développe dans son ouvrage pousse le lecteur à se poser des questions. Des questions sur lui-même – sur ce qu’il fait, dit et pense – mais aussi sur le monde. Des questions sur ce qui l’entoure comme par exemple le rapport au sexuel dans notre environnement quotidien.

L’une des idées intéressantes de l’auteur est de faire comprendre au lecteur que non seulement il est sexué mais que son interlocuteur l’est également. Cette démarche paraît au premier abord inutile mais s’avère indispensable pour penser la relation à l’autre, pour que le plaisir devienne véritable joie.

L’auteur :
Jean-François Noel 
est prêtre et psychanalyste. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages au Cerf, chez Desclée de Brouwer et chez Salvator dont Travailler à être soi (2015) et Où es-tu ? Présence à soi, présence de Dieu (2017).

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.