Morale,  Philosophie,  Société,  Théologie

Tu seras un homme – Martin Steffens

Après la chanson, “où sont les femmes ?” l’auteur fait place à la question de la place de l’homme et de ses caractéristiques dans notre société. Développant un propos clair, il mêle philosophie et exemples pour inviter à un “certain regard sur l’homme”.

Note :

Note : 4.5 sur 5.

Difficulté :

Note : 3 sur 5.

Ce qu’en dit l’éditeur

À l’heure où le patriarcat, en tant que système social d’oppression, commence à se déliter, nous nous trouvons devant une alternative. Ou bien l’on croit qu’on élèvera d’autant plus les femmes qu’on rabaissera les hommes. Ou bien nous ferons, pour les garçons arrivant en ce monde, le voeu qu’ils sont, en tant que tels, une bonne nouvelle.

Car chacun porte en soi la promesse de ce que l’autre a de meilleur. Ce n’est pas en détestant les hommes que nous respecterons les femmes. Plus libres d’aller au monde, les femmes seront aussi plus exposées. Elles ont donc besoin d’hommes en qui mettre leur confiance, d’hommes consistants.

Annoncer aux jeunes hommes que leur virilité les oblige à ce qu’ils ont de meilleur, c’est cela aussi lutter contre le patriarcat.

Un livre critique, généreux, lumineux qui appelle, contre la confusion, à une vraie libération.

4ème de couverture

La virilité comme promesse.

Le père et l’homme

De nombreux auteurs s’attaquent à la figure du père, d’autres prennent le parti de le défendre. Dans un sens ou dans l’autre les arguments s’entrechoquent et bien souvent ne cherchent qu’à convaincre le convaincu. Martin Steffens prend une autre voie. Il n’écrit pas une défense du père ou une défense de l’homme mais il veut construire l’homme. L’auteur explique clairement son but dans le premier paragraphe de l’ouvrage :

Le livre que vous tenez dans vos mains n’est ni une étude scientifique sur la masculinité, ni seulement un pamphlet en sa faveur. Il mêle, dans un même souffle, les raisonnements philosophiques et les anecdotes personnelles, l’analyse et l’exhortation, la patience et la colère, l’exégèse, biblique ou littéraire, et le recours à la culture populaire. C’est somme toute ce que l’on appelle un essai. Son but est d’inviter à un certain regard sur l’homme, dans sa relation au corps, à la femme et au monde. S’il y parvient, l’essai sera, comme l’on dit en un sport connu pour son engagement viril, « transformé ».

p.7

Y a-t-il une place pour la virilité de l’homme ?

Constatant que dans la société l’homme et le couple sont malmené, il interroge la place de l’homme. Mais où est la virilité, et d’ailleurs qu’est-ce que la virilité ? N’est-ce que ce rapport à la violence mis en avant par certaines voix ? Il invite, il incite à réapprendre ce qu’est la virilité. 

Au milieu de notre société qui d’une manière inédite écrase l’homme ou voudrait en certains points l’effacer, l’auteur veut un réveil qui mène à être heureux d’être un homme, et donc d’apprendre à être un homme heureux.

Parcourir et se construire

Le parcours proposé pousse le lecteur à comprendre la nécessité de se construire. Les titres de ses chapitres le montrent : 1. Consister ; 2. Prendre ; 3. Différer ; 4. Être père ; 5. Se déprendre. Construire un être demande d’une part de comprendre ses blessures dans le but de les dépasser. D’autre part, pour l’auteur la vie spirituelle est un aspect essentiel de la personne et de la formation de la personne humaine. Celle-ci ne peut être que mise en avant pour grandir et s’affermir. Enfin, Steffens rappelle que les philosophes doivent être pris en compte en ce qui concerne le fait de penser l’homme. Pour lui, ces auteurs mettent en mots ce que l’on pense de l’homme.

Une lecture parsemée d’exemples

Tout en nous menant dans son univers philosophique, l’auteur reste pragmatique et donne de nombreux exemples concrets. Il les tire soit de sa vie personnelle (sa vie de famille, ses enfants, ou bien comme professeur) soit de faits qui lui ont été rapportés. Cette touche permettra à tous les publics de pouvoir lire sans encombre « Tu seras un homme ».

Comme à son habitude, Martin Steffens est limpide et clair. Ses chapitres courts qui développent une idée précise aident à entrer dans son propos. Cerise sur le gâteau, il explique fort bien son plan dans son introduction.

Tu seras un homme



18,00 €

L’auteur :

Agrégé et professeur de philosophie, spécialiste de Simone Weil, chroniqueur à La Croix, Martin Steffens s’est imposé comme l’un des jeunes penseurs d’aujourd’hui par son traitement singulier, entre autres, de l’épreuve et de la joie, de la violence et du consentement, de la mort et du corps.

Commentaires Facebook
close

Ne loupez pas une sortie !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Prêtre du #diocèse #Beauvais @catho60. Encore en étude jusqu'en 2021 en théologie morale. Avant d'entrer au séminaire pour @catho60 j'ai fait mes études à @UniLaSalle_fr école d'ingénieur agricole dont je suis diplômé. Ce blog est né car lors de ma formation au séminaire certains professeurs m'ont demandé de m'exercer à écrire et développer une pensée. De plus j'ai trouvé ce moyen car il peut m'être utile et être utile à d'autres et cela m'oblige à lire ! Mon article préféré : https://lirechretien.fr/2015/05/01/comment-jai-vu-dieu-a-loeuvre-dans-la-maladie-de-mon-frere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.