Guides de vie,  Morale,  Société,  Théologie

La voie des hommes – P. de Maistre

Dans une société qui cherche de bien des manières à capter la paternité pour l’effacer, l’auteur veut donner une autre voix, une autre voie des hommes.

Note

Auteur

Sortie

Note : 4 sur 5.

Abbé Philippe de Maistre

Septembre 2022

Difficulté

Éditeur

Nombre de pages

Note : 2.5 sur 5.

Artège

232

Mise en bouche

Arrivé il y a quelques mois dans ma boîte aux lettres, je ne me rappelle plus si je l’ai demandé. Cela dit le thème de la paternité est l’occasion pour moi de continuer à me plonger dans cet aspect de ma vie que je vais vivre de manière étonnante ! N’étant pas père d’enfant, il me faut devenir père d’âme. Elles ne sont pas toutes enfants, certaines le sont d’autres sont à défricher, d’autres encore vieillissent beaucoup trop vite. 

Notre société se réveille d’un long sommeil. En tout cas c’est ce que croient une partie d’entre nous. Sommeil qui abaissa nos regards pour ne pas voir un patriarcat triomphant. Résultat de cette guerre contre le masculin, quel père être, quel homme être ?

À la recherche d’une autre voie

L’abbé de Maistre cherche par cette ouvrage une autre voie. Celle des hommes vrais, francs, virils et doux. Qui puissent totalement et entièrement assumer leurs responsabilités d’hommes. Qui voudront transmettre à leurs enfants, à leurs fils en particulier l’envie de devenir des hommes. Le père prend une place unique dans cet quête d’identité du jeune homme, du fils.

« Nombreux sont les jeunes hommes qui délaissent leur quête d’identité. Certains ne l’entreprennent jamais : ils restent liés à leur mère et s’interdisent de partir à la conquête d’eux-mêmes. »

p.94

La voie des hommes ?

C’est une exhortation et un essai pour que l’homme ne soit pas mollusque. En effet ce dernier sans colonne vertébrale, sans véritable squelette se laisse porter par les vents. Il reste dans l’indécision ou bien il veut tout tester échouant misérablement à donner une direction à sa vie. 

Cette lecture je n’en ai fait qu’une bouchée. Peut-être que moi-même je grandis en lisant. Ce dont je suis sûr c’est que la lecture de cet ouvrage par ceux qui sont ou vont devenir papa, père permettra d’éviter bien des écueils. 

Pour couronner le tout, ses nombreuses références à des ouvrages très divers vous donneront peut-être envie de vous replonger dans les classiques. On sent qu’il aime particulièrement la production abondante du père du Monde de Narnia : C.S. Lewis.

Bonne lecture !

Résumé de l’éditeur :

« On ne naît pas homme on le devient », disait Érasme. Tel est le paradoxe de la masculinité : si elle se caractérise par une capacité d’engagement et de don, elle est cependant peu assurée d’elle-même. Elle a besoin d’être confortée et encouragée. Elle se conquiert par étapes. C’est pourquoi les sociétés traditionnelles soutenaient les garçons dans leur quête. Elles leur présentaient des modèles d’hommes auxquels ils pouvaient s’identifier et organisaient des rites d’initiation qui donnaient aux pères une place singulière.

La modernité a tourné le dos à cette sagesse ancestrale. Dans sa quête d’identité, le garçon est désormais livré à lui-même et par là même condamné à errer de crise en crise : crise d’adolescence, crise du milieu de vie…

Le garçon de 14 ans et l’homme de 40 ans partagent une même remise en question identitaire. Sont-ils condamnés à s’y complaire ? Ou peut-on espérer qu’ils se rencontrent et affrontent ensemble cette crise d’identité ? C’est ce parti que choisit l’auteur en explorant les conditions à réunir pour affirmer paisiblement sa masculinité.

L’auteur :

Philippe de Maistre, né en 1971 et prêtre depuis 2001, est actuellement curé de la paroisse Saint-André-de-l’Europe. Il a été aumônier général du collège Stanislas, à Paris. Il a accompagné divers mouvements dont À Bras ouverts et a participé par ses enseignements aux camps Au coeur des hommes.

La voie des



17,90€

Commentaires Facebook
close

Ne loupez pas une sortie !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Prêtre du #diocèse #Beauvais @catho60. Encore en étude jusqu'en 2021 en théologie morale. Avant d'entrer au séminaire pour @catho60 j'ai fait mes études à @UniLaSalle_fr école d'ingénieur agricole dont je suis diplômé. Ce blog est né car lors de ma formation au séminaire certains professeurs m'ont demandé de m'exercer à écrire et développer une pensée. De plus j'ai trouvé ce moyen car il peut m'être utile et être utile à d'autres et cela m'oblige à lire ! Mon article préféré : https://lirechretien.fr/2015/05/01/comment-jai-vu-dieu-a-loeuvre-dans-la-maladie-de-mon-frere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.