Avez-vous une vie passionnante ? Quelque soit votre réponse vous entrerez dans celle d’Anna et de sa famille. Un roman qui ne manque pas de spiritualité… A lire.

Note : * * * * *
Difficulté : * *

Auteur : Michael D. O’Brien
Éditions : Salvator
Sortie : juin 2017
Nombre de pages : 584 pages

Résumé de l’éditeur :
C’est en Colombie Britannique que se déploie le premier volet d’une grande trilogie épique qui retrace, sur un siècle et quatre générations, la vie d’Anna et Stephen Delaney et de leurs descendants. À la fin de la Grande Guerre, Anna, une Anglaise très cultivée, débarque dans cette province du Canada, avec des rêves d’aventure et le désir de tourner le dos au monde civilisé. C’est là qu’elle rencontre Stephen, un trappeur, immigré irlandais, qui fuit son passé. Du désespoir à l’espérance, de l’incroyance à l’amour, un grand roman qui explore le mystère de l’existence où l’ordinaire croise l’inouï et l’indicible.

Comment parler de ce livre sans en livrer le contenu mais seulement en vous ouvrant à cette grande aventure ?

Qui n’a pas déjà rêver de tout plaquer ? Tout laisser derrière soi ? Pour juste tout recommencer ou plutôt pour continuer différemment équipé seulement de sa tête, ses idées et une petite valise. Si peu de chose qui, libre de toute nos attaches, nous laisse libre de composer la suite de notre vie, de prendre une orientation différente.

Anna l’a fait. L’auteur, Michael O’Brien, nous fait entrer dans sa tête, dans sa façon de penser, de réfléchir et de faire des choix. Que va-t-elle faire à l’approche de cet homme si intelligent au cœur d’un milieu si hostile, si pauvre intellectuellement ? Que va-t-elle choisir, comment orienter sa vie ? L’auteur bien plus qu’un personnage, au fur et à mesure des rencontres nous donne la joie de pouvoir entrer dans les manières de réfléchir des personnes qui comptent pour Anna. Elle plaque tout, laisse tout et arrive dans une vallée complètement pommé aussi bien elle que la vallée. Un environnement qu’elle ne comprend que peu, des personnes qu’elle ne connaît pas, elle qui est éduquée !

Bref, l’auteur dans un style magnifique ne nous raconte pas sa vie, il nous la fait vivre. Il nous fait entrer dans ses réflexions, dans ses dilemmes, finalement dans l’esprit de quelqu’un qui vit, réfléchit et qui choisit. Parfois difficile, parfois exaltante, la vie d’Anna, de son mari et de sa famille ouvre le lecteur à la vie d’une famille avec tout ce qu’elle peut avoir de beau, de difficile et de choix à poser.

Personnellement j’ai eu du mal à démarrer cette histoire et au début j’ai trouvé le temps long, mais le déclic s’est produit et une fois entré réellement dans l’histoire vous n’aurez qu’une envie : aller jusqu’au bout de votre lecture. Je pense que le traducteur a très bien fait son travail car on est vraiment pris dans l’histoire, dans les sentiments, les joies et les peines d’Anna.

Vous me direz pourquoi un tel ouvrage sur ce site ? Lisez-le et découvrez pourquoi ! Le parcours spirituel d’Anna vous rappellera peut-être celui de quelqu’un que vous connaissez et si ce n’est le sien d’autres personnages ne vous laisseront pas indifférents.

L’auteur :
Michael D. O’Brien est l’auteur de nombreux romans publiés aux Éditions Salvator, dont Père Elijah (2008), La librairie Sophia (2010), Une île au cœur du monde (2011), Theophilos (2012), L’odyssée du père (2013), Voyage vers Alpha du Centaure (2014), Père Elijah à Jérusalem (2015) et Le fou de New York (2016).

Acheter_sur_La_Procure[amazon_link asins=’2706715421′ template=’ProductGrid’ store=’questionsreligion-21′ marketplace=’FR’ link_id=’be2187c8-c339-11e7-879d-33c01244c1a1′]

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.