Voyage de Saint-Pétersbourg à Moscou. Anatomie de l’âme russe – Antoine Arjakovsky

« Un essai pétillant pour mieux comprendre les russes et la Russie d’aujourd’hui ». Une lecture qui ouvre le lecteur à de nouveaux paysages !

Auteur : Antoine Arjakovsky
Editeur : Salvator
Paru en : mars 2018
Nombre de pages : 192 pages

Note : * * * *
Difficulté : * * *

Résumé de l’éditeur :
Plus de deux siècles après Radichtchev et Pouchkine, voyageurs fameux de l’époque des tsars, Antoine Arjakovsky a choisi, lui aussi, d’aller de Saint-Pétersbourg à Moscou, au coeur de la Russie d’aujourd’hui.
À l’heure où cette grande puissance fascine et continue de faire parler d’elle, l’historien se livre à une anatomie de « l’âme russe » sans complaisance. Qu’entendre exactement sous ce terme d’âme russe ?
Nostalgie d’un passé prestigieux ? Malaise vis-à-vis de l’Occident ? Propension à l’identité, voire à un nationalisme qui inquiète ? Dans ce journal de croisière sur la Volga qui est aussi un pèlerinage, se croisent rencontres, lectures, réflexions historiques mais aussi religieuses en lien avec le monde chrétien orthodoxe. Nourri d’une vaste culture, ce récit d’Antoine Arjakovsky donne à mieux percevoir les enjeux historiques, spirituels ou même politiques liés au devenir de la Russie de Poutine.

 

L’ouvrage que nous propose ici Antoine Arjakovsky est d’un genre singulier, à mi-chemin entre le carnet de voyage et l’essai politico-spirituel. L’auteur nous livre en effet à première vue le récit d’une croisière sur la Volga à laquelle il a participé en tant que conférencier. Mais il en profite également pour nous livrer certaines réflexions et considérations personnelles lui tenant à cœur sur la Russie, pays dont sa famille est originaire. On reconnaît en lui l’historien et l’universitaire, car il transmet au lecteur avec précision et clarté des éléments sur l’histoire ce beau pays. Il nous fait également partager sa grande culture dans d’autres domaines, comme la théologie ou la spiritualité.

Faire réaliser une anatomie de l’âme russe en moins de deux cent pages peut sembler un peu ambitieux, mais Antoine Arjakovsky s’en sort plutôt bien, en abordant un grand nombre de thèmes, allant de la généalogie de sa famille aux enjeux actuels de l’orthodoxie en Russie, au gré de ses impressions et rencontres. L’ensemble est bien écrit, et parsemé de multiples anecdotes, ce qui rend cette lecture agréable tout en étant instructive, voire parfois édifiante, tant certains passages semblent bien saisir l’essence de la spiritualité orthodoxe. Le lecteur catholique, en particulier, ne pourra donc qu’être émerveillé par la beauté et la profondeur de la foi et de la tradition spirituelle de ses frères orthodoxes. On regrettera seulement la dimension très politique de cet ouvrage, l’auteur ne dissimulant pas son aversion envers le régime politique russe actuel. Ainsi l’anatomie de l’âme russe se transforme t-elle souvent en pamphlet anti-Poutine, ce qui ne pourra que heurter le lecteur ne partageant pas les opinions politiques de l’auteur.

Antoine Arjakovsky, historien, a été directeur du Collège universitaire français de Moscou et de l’Institut français d’Ukraine, à Kiev. Fondateur de l’Institut d’études oecuméniques de Lviv (Ukraine), il a publié notamment Qu’est-ce que l’orthodoxie ? chez Gallimard et dirigé chez Salvator Histoire de la conscience européenne

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.