Bonne question ! On pourrait dire que spiritualité et adolescence ne vont pas ensemble. L’auteur entre dans une proposition pour intéresser les jeunes et les moins jeunes. J’en conseille la lecture.

Note : * * * *
Difficulté : * *

Auteur : Agnès Charlemagne
Editions : SALVATOR
Paru en : avril 2017
Nombre de pages : 159 pages

Résumé de l’éditeur :
La spiritualité est un tabou. Les adultes ont peur d’aborder ce sujet avec les adolescents, qui n’osent pas non plus en parler entre eux et ne savent plus à qui s’adresser. La religion – les religions – soulèvent des questions brûlantes, sans qu’il n’y ait vraiment communication entre les différents acteurs. La crainte des uns envers les autres grandit. La crainte envers « Dieu » aussi.
Ce livre témoigne d’une aventure menée dans un collège catholique de Marseille. Des adolescents chrétiens, musulmans, juifs ou athées réfléchissent ensemble. C’est une école du dialogue et de l’écoute, ancrée dans la rencontre. L’auteur a eu l’intuition d’une parole libre et travaille sans manuel – mais avec méthode. Elle explique ici comment.

Vaste sujet que l’auteur s’attache à déployer durant tout son ouvrage. Chaque partie intègre toujours un nombre de lignes conséquentes sur les constats qu’elle a pu faire lors de ses expériences auprès de ce public. Il faut dire qu’elle s’appuie vraiment sur son expérience pour aborder le sujet. Elle part également de phrases récoltées au cours de séances avec des jeunes ou bien avec des animateurs en aumônerie afin de pouvoir proposer une méthode. Agnès Charlemagne ne cherche pas ici à donner une recette qui donnera toujours un gâteau parfait. Elle offre plutôt à son lecteur une méthode qui va lui permettre de mettre en place une démarche de confiance lors des séances qui parlent de spiritualité. Ce qui est intéressant et à la fois la limite de cet ouvrage c’est qu’elle ne s’adresse pas spécifiquement aux aumôneries mais qu’elle veut permettre au plus grand nombre de parler avec les jeunes de spiritualité. De petites astuces qui changent tout, une relation qui grandit avec les jeunes, tout cela ne s’invente pas ou plutôt tout le monde ne peut pas l’inventer !
Elle encourage à inventer, à dépasser nos propres peurs d’animateurs qui se reflètent souvent dans le comportement de nos jeunes. D’ailleurs les constats qu’elle fait sont bons et proches de la réalité de que l’on peut vivre en aumônerie et de ce que vivent jeunes et catéchistes. Les trois points principaux de sa proposition de méthode sont donc : liberté, parole et dialogue.

Couverture du livre

Je parlais de limites un peu plus haut, deux me semblent importantes : la méthode proposée ne prend pas en compte le besoin de formation chrétienne que nombre de nos jeunes n’ont pas, ils ne savent pas qui est Jésus. On peut dire qu’ils ne vont donc pas vraiment apprendre ou comprendre ce qu’Il nous a laissé, quel est son héritage et comment Il nous sauve.
Par ailleurs, – c’est un avis personnel – il manque à la méthode une insistance sur la nécessité de formation chez les catéchistes non pas sur un mode d’apprentissage mais sur le fond de la foi, car plus on en sait plus on est libre d’inventer et de réinventer la méthode. Je crois que l’on peut alors laisser court aux conversations et intervenir plus justement.

Pour moi cet ouvrage est donc vraiment très bon et nous permet de remettre en cause ce que l’on a toujours fait pour coller au plus près de la réalité et des réalités que vivent nos jeunes. Cette nouvelle proposition de méthode m’aidera j’en suis sûr pour animer et réinventer ma manière d’animer les groupes qui me sont confiés. Sans tout dévoiler, c’est un livre à lire avec un papier à la main pour prendre en note les bonnes idées !

Acheter_sur_La_Procure

Sur Amazon :

L’auteur :
Formée à l’Institut de Sciences et Théologie des Religions de Marseille, Agnès Charlemagne a travaillé comme Adjointe en Pastorale Scolaire dans un collège catholique de Marseille. Ses trois enfants ont grandi à Amsterdam avec la méthode Montessori, dont elle s’inspire. Après avoir exposé sa pédagogie dans ”T’es où ?, des Ados parlent de Dieu”, et ”Les ateliers, 30 rencontres d’éveil spirituel avec les adolescents”, elle rencontre aujourd’hui parents, enseignants et éducateurs, pour leur donner eux aussi la parole.

 

Commentaires Facebook

Laisse un commentaire et donne ton avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.