Art,  Auteurs chrétiens,  Spiritualité

Le retour de l’enfant prodigue – H. Nouwen

L’auteur nous conte son aventure exceptionnelle et passionnante avec sa découverte du retour du fils prodigue de Rembrandt. Enthousiasmant et spirituellement fort, voici une lecture incontournable.

Note : * * * * *
Difficulté : * * *

Auteur :Henri J.M. Nouwen (1932-1996)
Éditions :Albin Michel
Paru en :première édition 1992, format poche 2008
Nombre de pages :234 pages 

Résumé de l’éditeur :

« La rencontre fortuite d’un détail du Retour du fils prodigue, de Rembrandt, a déclenché chez moi une quête spirituelle qui devait m’amener à redécouvrir ma vocation et me donner des forces neuves pour la vivre. Au cœur de cette aventure, un tableau du XVIIe siècle, une parabole remontant au I er siècle et son illustre auteur, et enfin un homme du XXe siècle à la recherche du sens de sa vie. »

Henri J. M. Nouwen.

S’identifiant d’abord au fils prodigue en quête d’une figure paternelle, Henri Nouwen se reconnaît ensuite dans la figure du fils aîné, jaloux du pardon inconditionnel accordé au cadet inconséquent; avant de se retrouver dans la figure du père qui accueille sans juger.
Le cheminement intérieur d’Henri Nouwen, l’histoire intime qui relie les trois personnages du tableau, la vie de Rembrandt et le message de l’Évangile s’entrelacent ici dans une célébration sereine et enthousiasmante de l’harmonie entre l’art et l’esprit.

Une histoire personnelle, histoire de fils

Tout comme pour l’auteur, pour moi cette découverte est une histoire. J’avais lu une très bonne référence il y a quelques temps – ou peut-être est-ce quelqu’un qui me l’a conseillé, je ne sais plus – je me l’étais procuré un peu par boulimie livresque. Quand, à la fin d’une semaine surchargée, stressante et dans un état d’esprit plutôt négatif, je fis mon sac pour partir en formation scoute, je vis ce petit livre – petit bout de rien – qui trainait encore là. Je le joignis à la pile déjà préparée – tout en sachant que je ne pourrai tout lire – en me disant pourquoi pas. Aucun souvenir ne me remonte d’une lecture de la quatrième de couverture, mais alors que j’écris ces quelques lignes, ma vie spirituelle a pris un nouveau virage

Rembrandt, quelques années plus tard !

Henri Nouwen (1932-1996) emporte son lecteur de manière magistrale dans une épopée formidable : sa conversion spirituelle. Prêtre catholique, l’auteur de spiritualité tombe par hasard sur une reproduction du tableau de Rembrandt « Le retour du fils prodigue ». Marqué par l’ensemble du tableau il poussera le voyage au cœur de cette œuvre jusqu’à la rencontre du peintre lorsqu’en voyage à Saint Pétersbourg il passera de nombreuses heures devant le tableau original. 

Cette étape du tableau de Rembrandt va le clouer sur place si bien qu’il ne sortira de cette torpeur que progressivement. Sa vie changera parce que ce tableau l’a fait basculer dans un voyage spirituel auquel il ne pouvait s’attendre. Observant les personnages qu’a dessiné le peintre, il se mettra dans la peau de chacun successivement ouvrant trois parties qui structure son ouvrage et sa nouvelle façon de vivre l’amour de Dieu. 

L’ouvrage découpé.

Dans sa première partie, l’auteur s’attache à regarder « le fils cadet ». Le dessin bien sûr sans oublier les détails (une sandale, la coiffure,…) mais également en regardant comme le peintre puise dans l’Évangile et dans sa propre vie son interprétation de cette scène qui nous touche tous. Malgré tout, le plus jeune des deux frères est accueilli comme le fils.

La deuxième partie est consacrée à l’autre fils. Celui, qui resté à la maison, ne veut pas entrer. Que doit-il dépasser ? Quels impacts dans nos vies spirituelles pour dépasser cette attitude fermée et austère ? 

La troisième et dernière partie de l’ouvrage se concentre alors sur le père, image du Père. Ce père est aussi pour notre auteur une invitation à renouveler encore sa vie spirituelle et sa place dans la communauté où il vit. Au cœur de l’Arche être les fils, être le père.

Un tourbillon qui vous emmène.

Vous l’aurez compris j’ai été absorbé par cet ouvrage. Au cœur même de mes difficultés, de mes insistances et de ma faiblesse, un amour transformant m’a touché. Certains diront peut-être que le hasard m’a fait mettre cet ouvrage dans mon sac – déjà trop lourd. Je leur répondrai simplement que l’Esprit Saint ne fait rien au hasard, il m’a relevé en me parlant simplement à travers l’œuvre d’un homme inspiré par le Christ, à travers une peinture, une œuvre qui s’est laissée guidée par l’Esprit.

Bonne lecture à tous.

L’auteur :

Henri J. M. Nouwen, né le 24 janvier 1932 à Nijkerk (Pays-Bas) et décédé le 2 octobre 1996 à Hilversum (Pays-Bas), est un prêtre catholique un écrivain hollandais qui fut l’auteur d’une quarantaine de livres de spiritualité. Il fut aumônierpour la Communauté de l’Arche. (Source Wikipédia)

Commentaires Facebook
close

Ne loupez pas une sortie !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Prêtre du #diocèse #Beauvais @catho60. Encore en étude jusqu'en 2021 en théologie morale. Avant d'entrer au séminaire pour @catho60 j'ai fait mes études à @UniLaSalle_fr école d'ingénieur agricole dont je suis diplômé. Ce blog est né car lors de ma formation au séminaire certains professeurs m'ont demandé de m'exercer à écrire et développer une pensée. De plus j'ai trouvé ce moyen car il peut m'être utile et être utile à d'autres et cela m'oblige à lire ! Mon article préféré : https://lirechretien.fr/2015/05/01/comment-jai-vu-dieu-a-loeuvre-dans-la-maladie-de-mon-frere/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.